fbpx
Image Alt
Programmation – Festival des technologies vertes 2023
Programmation – Festival des technologies vertes 2023

Programmation 2023

Festival des technologies vertes de Montréal

Merci à nos présentateurs des conférences Hydro-Québec et La Maison de 21e siècle

 

La Maison de 21e siècle, le premier magazine au pays sur la construction saine et durable, publié depuis 1994.

VENDREDI 21 AVRIL : La Journée de l’industrie

L’occasion parfaite pour faire du réseautage et saisir des opportunités d’affaires dans les différents secteurs des technologies propres, en profitant de la présence de plusieurs organisations et entreprises en transition écologique. Bienvenue aux entrepreneur.e.s et au grand public !

Cliquez sur le  +  pour découvrir le contenu des conférences ci-bas.

Scène 1 – Sommet Efficacité et transition énergétique Énergie3R

Une idée de Daniel Perrault réalisée par André Fauteux, Éric Ferland et Patrick Goulet.

10 h : Conférence de presse
11 h : Comment répondre aux besoins énergétiques du Québec ?

Joignez-vous à cette conférence afin de connaître les stratégies prévues par Hydro-Québec pour répondre à la demande d’électricité croissante du Québec.

De plus, M. Dave Rhéaume vous présentera certains programmes en efficacité énergétique ainsi que l’offre de gestion de la demande de puissance que la société d’État propose à sa clientèle d’affaires.

Dave Rhéaume, Vice-président – Planification intégrée des besoins énergétiques et des risques à Hydro-Québec

Lire+

Dave Rhéaume

Dave Rhéaume a été nommé vice‑président– Planification intégrée des besoins énergétiques et des risques en 2022. À ce titre, il a pour mandat d’anticiper les besoins en électricité d’Hydro‑Québec dans le contexte de la transition énergétique et d’allouer le capital financier de façon optimale en fonction des ressources disponibles ainsi que des occasions d’affaires et des risques associés. Son équipe est chargée de gérer les risques, de produire les bilans d’énergie et de puissance, de scénariser les trajectoires d’évolution du système énergétique, d’élaborer et de mettre en œuvre un nouveau processus d’allocation du capital, de valoriser l’ensemble des services liés à l’hydroélectricité et d’évaluer le potentiel hydroélectrique résiduel du Québec ainsi que le potentiel de contribution d’autres filières d’énergie renouvelable pour répondre à la croissance de la demande.

Auparavant, M. Rhéaume exerçait les fonctions de vice‑président adjoint après avoir été directeur principal – Affaires réglementaires et approvisionnements en électricité de 2018 à 2020, puis directeur principal – Développement, stratégies et relations commerciales hors Québec de 2020 à 2022. Il a également travaillé pour Énergir (anciennement Gaz Métro) de 2009 à 2018.

Rhéaume est titulaire d’un baccalauréat en économie et politique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en économie de l’Université Laval.

Réduire-

12 h : Pierre Fitzgibbon et Christine Beaulieu discutent d’énergie

Christine Beaulieu et Pierre Fitzgibbon discuteront de transition énergétique. Le superministre du gouvernement Legault discutera de l’avenir énergétique du Québec en public avec l’autrice et actrice de la populaire pièce de théâtre J’aime Hydro. Le Ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, a accepté d’échanger avec Christine Beaulieu à l’ouverture du Sommet Efficacité et transition énergétique Énergie 3R. Annabel Soutar, dramaturge et coproductrice de J’aime Hydro et directrice artistique de l’organisme de théâtre documentaire Porte Parole, animera cette conversation sur la transition énergétique. Dans son invitation au ministre, Mme Beaulieu lui a proposé de « faire avancer le débat public dans un esprit respectueux et constructif », notamment en lui soumettant ses questions à l’avance. Leur conversation sera du type Mind-the-Gap, un concept promu par Mme Soutar au sein de son organisme. L’objectif des rencontres est d’aborder les sujets les plus polarisants de notre époque, en créant un dialogue entre deux pensées différentes. « Annabel croit en la richesse de la rencontre des points de vue divergents pour l’avancement de notre société », explique Christine Beaulieu.

Pierre Fitzgibbon, Ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie

Christine Beaulieu, autrice et actrice

Annabel Soutar, directrice artistique et cofondatrice de Porte Parole

Lire+

Pierre Fitzgibbon

Député de Terrebonne de la Coalition avenir Québec, Pierre Fitzgibbon est le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ainsi que le ministre responsable du Développement économique régional et de la Métropole et de la région de Montréal.

Comptable agréé diplômé en gestion de la Harvard Business School, il a notamment été vice-président du conseil de Financière Banque nationale, président d’Atrium Innovations et associé directeur de Partenaires Walter Capital. Il a aussi occupé divers postes en finance et développement de grandes entreprises et siégé sur divers conseils d’administration, notamment de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Christine Beaulieu
Créative, elle nous épate par sa polyvalence. Au grand écran, elle a participé à plusieurs films : Nouveau-Québec (Sarah Fortin), Norbourg (Maxime Giroux), Frontières (Guy Édoin), Le Mirage (Ricardo Trogi), Les fleurs oubliées (André Forcier), 23 Décembre (Myriam Bouchard). Dans notre télé, on a pu la voir exceller dans les séries District 31, Hubert et Fanny, Les Simone, Lâcher prise, Cerebrum et l’Oeil du Cyclone. Au théâtre elle a fait partie d’une vingtaine de productions dirigée par Denis Bernard, Marie Brassard, Benoît Vermeulen, Brigitte Haentjens. Son premier texte J’aime Hydro a reçu le prix Michel-Tremblay et le spectacle a remporté le prix de la critique 2017.

Annabel Soutar
Diplomée de l’Université de Princeton en mise en scène et dramaturgie. Annabel Soutar est la directrice artistique et la cofondatrice en 2000 de l’organisme de théâtre Porte Parole, dont la réputation a participé à faire connaitre le théâtre documentaire au public québécois. Ses pièces et collaborations dramaturgiques incluent : Novembre, Sexy béton, Seeds, Fredy, J’aime Hydro, The Assembly – Montreal et L’Assemblée – Montréal, Tout inclus et Rose et la machine. En 2015, après le succès de ses opus engagés, Annabel Soutar a été nommée l’une des artistes canadiennes de l’année par le Globe & Mail.

À propos de Porte Parole :
Fondée en 2000 par Annabel Soutar et Alex Ivanovici, Porte Parole crée et produit des pièces de théâtre documentaire sur des sujets ambitieux tels que la santé, les bulles financières, la globalisation et l’immigration. Chaque projet de Porte Parole aborde des sujets actuels de façon captivante, parfois provoquante, et invite à un dialogue citoyen ouvert.
Porte Parole a 18 pièces à son actif : Rose et la machine, L’Assemblée – Kaunas, L’Assemblée – Sao Paolo, L’Assemblée – Munich, Tout inclus, L’Assemblée – Montréal, The Assembly – Montreal, J’aime Hydro, Fredy, The Watershed (Le partage des eaux), Seeds (Grains), Sexy béton, Import/Export, Montréal la blanche, Santé!, Novembre et 2000 questions et prochainement Projet polytechnique.

Réduire-

13 h : Viser la carboneutralité plutôt que l’efficacité énergétique

Alors que la carboneutralité de notre économie s’impose pour 2050, il est nécessaire de revoir notre relation à l’énergie en priorisant la décarbonation de ce système plutôt que l’efficacité énergétique.

Normand Mousseau, Professeur de physique et directeur scientifique

Lire+

 

Normand Mousseau

Normand Mousseau est professeur de physique à l’Université de Montréal, directeur scientifique de l’Institut de l’énergie Trottier à Polytechnique Montréal et directeur scientifique du Carrefour de modélisation énergétique, un organisme financé par Ressources naturelles Canada dédié au renforcement des liens entre la communauté de modélisation énergétique et les administrations publiques.

Spécialiste des matériaux complexes, de l’énergie et des ressources naturelles, il est très impliqué en politique énergétique et climatique. Il est l’auteur de plusieurs livres dont « Au bout  du pétrole, tout ce que vous devez  savoir sur la crise énergétique» (2008) et « Gagner la guerre du climat. Douze mythes à déboulonner » sorti en 2017 aux Éditions du Boréal. En 2013, il a coprésidé la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec, dont le rapport, « Maîtriser notre avenir énergétique », fut publié en 2014. En 2017-2018, il a mené le projet « Le climat, l’État et nous », visant à proposer une gouvernance environnementale pour le Québec, en collaboration avec 22 universitaires québécois. Il a participé à la production de plusieurs rapports liés aux enjeux énergétiques et pilote la publication des « Perspectives énergétiques canadiennes », dont la deuxième édition est parue à l’automne 2021. Il est un des membres fondateurs et directeur scientifique de l’Accélérateur de transition et membre du conseil d’administration de l’Institut canadien pour des choix climatiques.

Réduire-

14 h : L’avant-garde en efficacité énergétique : revenir à la base

Plusieurs technologies peuvent contribuer à réduire notre consommation, mais nous ne pouvons ignorer ce qui nous permettrait de réduire de manière importante notre consommation énergétique. Il faut privilégier densité, appartements, enveloppes thermique performantes. Il faut bannir l’étalement humain, la quête des mètres carrés et l’obsession de l’électricité pour le chauffage.

Cette conférence est présentée par Volthium Énergie.

Pierre-Olivier Pineau, Professeur, titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie

Lire+

 

Pierre-Olivier Pineau

Pierre-Olivier Pineau (Ph.D. HEC Montréal, 2000) est professeur titulaire au département des sciences de la décision de HEC Montréal et titulaire de la chaire de gestion du secteur de l’énergie depuis décembre 2013. Il est un spécialiste des politiques énergétiques, notamment du secteur de l’électricité. Il a publié de nombreux articles sur le secteur de l’énergie, dont la plupart explore les liens entre l’énergie et certains aspects du développement durable. Il intervient régulièrement dans les médias pour analyser l’actualité énergétique. Il a produit divers rapports pour le gouvernement et des organismes publics. Il siège sur le Comité consultatif sur les changements climatiques du gouvernement du Québec depuis avril 2021.

Réduire-

15 h : L’optimisation de nos enveloppes pour l’atteinte d’une meilleure efficacité

La performance énergétique d’un bâtiment appelle au déploiement de divers moyens pour atteindre une certaine efficacité. Au-delà de l’isolation, l’étanchéité, les gains solaires, la compacité, la régulation ou encore l’inertie thermique sont autant d’approches pour tendre à l’efficience. La présentation abordera ces aspects et leur contribution sur des bâtiments récemment construits. Une présentation de l’AERMQ.

Richard Trempe, Architecte M.Sc.

Lire+

Richard Trempe

Richard est architecte et agit comme ressource technique en science du bâtiment depuis une trentaine d’années. Il oriente son travail sur les enjeux reliés à l’enveloppe et a complété une maîtrise scientifique en 2016 qui traite de la performance en service de l’enveloppe du bâtiment. Richard a assumé au cours des dernières années le rôle de vice-président des services-conseils du CLEB. 

Il partage sa passion de l’enveloppe du bâtiment comme conférencier, formateur et enseignant. Il travaille aujourd’hui à son propre compte et développe à travers le projet de recherche et les pavillons d’Auvergne Laboratoire vivant différentes approches en matière d’efficacité et de performance de l’enveloppe.

Réduire-

16 h : Les 5 piliers du succès d’un plan d’électrification des transports

Dans un nombre croissant de pays, les ventes de véhicules électriques décollent de manière plus rapide qu’anticipé. Quelles sont les raisons qui ont fait que ces pays ont du succès alors que dans d’autres pays, la progression est plus lente ? Nous examinerons les cinq piliers du succès que sont les incitatifs et désincitatifs, les infrastructures, la règlementation, l’éducation & la formation et la chaîne d’approvisionnement.

Louise Lévesque, Directrice des politiques – Mobilité Électrique Canada

Lire+

Louise Lévesque

Louise Levesque est directrice des politiques chez Mobilité électrique Canada (EMC). Elle possède une vaste expérience en communications, en marketing et en relations publiques, dans les secteurs commercial, coopératif et environnemental. Chez MÉC, elle se concentre sur les questions liées à l’électromobilité en menant des recherches et des analyses et en dirigeant des comités tels que le comité des relations gouvernementales de l’organisation, le groupe de travail sur les batteries et le groupe de travail sur les infrastructures de recharge. Avant de passer chez MÉC, Louise n’était pas étrangère à l’espace canadien des véhicules électriques (VE), car elle avait œuvré auprès d’entreprises et organisations axées sur les VE et la recharge depuis 2015. Dans ce contexte, elle a réalisé de nombreux mandats de communication,  a planifié et exécuté des événements d’essais de véhicules électriques, ainsi que des campagnes d’éducation et de sensibilisation, et a contribué à l’élaboration de plans de communication, de relations avec les intervenants et gouvernements.

Réduire-

17 h : Améliorer la performance énergétique des multilogements

Pourquoi peine-t-on tant à offrir des logements plus efficace en terme de consommation énergétique? Un bref survol des types d’immeubles existants ainsi qu’un plan audacieux pour nos élus pourront contribuer à apporter des solutions.

Cette conférence est présentée par GIT Portes et fenêtres.

André Bourassa, Architecte à la retraite chez Bourassa Gaudreau et associés architectes

Lire+

André Bourassa

Promoteur d’une architecture harmonieuse, fonctionnelle et durable, André Bourassa est apprécié notamment pour son animation dynamique de séances de conception participatives et interactives avec les principaux intervenants. En résultent des projets de haut calibre et motivants dont la mise en œuvre est guidée par un architecte d’expérience. 

Son implication à l’Ordre des Architectes du Québec lui a mérité quatre mandats consécutifs à titre de président (2005 à 2013).

Bourassa promeut l’utilisation du bon matériau au bon endroit et, à ce titre, il a réalisé plusieurs stages de perfectionnement au pays et à l’étranger. Il a notamment été formateur des investigateurs en qualité de l’air intérieur pour le gouvernement canadien (SCHL) pendant plus de 15 ans. En outre, il a été responsable de formation en conception architecturale à l’École d’architecture de l’Université Laval.

On ne compte plus les articles et conférences qu’il a produits sur maints sujets liés à l’avancement dans le bâtiment, que ce soit sur le bois, l’aluminium ou encore l’efficacité énergétique.

Réduire-

18 h : Efficacité énergétique et/ou manières innovantes d’habiter

La présente décennie sera décisive. Pour éviter l’emballement du climat, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent culminer avant 2025 et être réduites de 43 % d’ici 2030. Au-delà des innovations technologiques en efficacité énergétique, ce sont des innovations du modèle de développement urbain qui s’imposent. Elles seront cruciales pour garantir des réductions d’émissions et pour réduire les vulnérabilités aux risques climatiques.

Jean-Paul Boudreau, Architecte de projets, enseignant et chercheur

Lire+

Jean-Paul Boudreau

Jean-Paul Boudreau partage sa pratique professionnelle avec des activités d’enseignement à titre de professeur invité à l’école d’architecture de l’Université de Montréal et de membre-chercheur à la Chaire Fayolle-Magil Construction. Il participe à la programmation de recherche qui examine les interdépendances entre les éléments des systèmes complexes dans le domaine de la conception et de la construction et dirige les Laboratoires INTERFACES. Membre de l’Ordre des architectes du Québec, il a établi sa pratique au début des années 2000, tout en maintenant une collaboration régulière à de grands projets nationaux et internationaux. Depuis 2009, il apporte son soutien et son expertise pour la reconstruction dans les pays en développement (dont Haïti) dévastés par les catastrophes naturelles. 

Il a plus de 25 ans d’expérience en architecture dans des processus d’innovation des systèmes constructifs qui ont conduit à la mise en marché de la Pierre Versailles, l’optimisation énergétique de façades en verre, et la réalisation d’enveloppes du bâtiment perspirantes faites de matériaux biosourcés. 

Il a participé à la création de SymbioSE NOrdiQC, groupe d’experts québécois et scandinaves qui partage les meilleurs pratiques, innovations et politiques publiques axées sur l’architecture durable, saine et carboneutre. 

À travers sa pratique, ses enseignements et ses recherches, il s’intéresse particulièrement au renouvellement des pratiques architecturales face à la crise climatique en cours. C’est dans cet esprit du renouvellement de nos façons de faire qu’il crée en 2020 une nouvelle identité, à sa pratique architecturale, sous la forme d’un atelier collaboratif, « Le Workshop | architecture + N A T U R E ». Site Web: www.archiplusnature.com

Réduire-

19 h : La gestion de la demande en électricité au Québec : potentiel technico-économique, systèmes de chauffage, options tarifaires

Si l’énergie électrique ne coûte pas cher au Québec, il en va tout autrement de la puissance dont le coût de production vient d’être multiplié par six pour Hydro-Québec. Il devient donc de plus en plus important d’économiser l’électricité lors des événements de pointe critique sur le réseau de distribution d’Hydro-Québec. Pour ce faire, il existe diverses options technologiques et tarifaires qui permettent de donner un peu de répit au réseau lors des périodes de forte demande de la clientèle.

Jean-Pierre Finet, Analyste en régulation économique de l’énergie

Lire+

Jean-Pierre Finet

Jean-Pierre Finet possède plus de 30 ans d’expérience dans le secteur de l’énergie.  Il a débuté sa carrière chez Hydro-Québec au début des années 90, œuvré ensuite chez Power Smart à Vancouver, et dirigé le Fonds en efficacité énergétique.  Monsieur Finet possède un baccalauréat en Sciences Politiques ainsi qu’un diplôme en Communications et Relations publiques.

Réduire-

20 h : L'innovation ouverte et les startups d'impact au service de la planète : comment transformer la crise climatique en opportunité de prospérité partagée et durable

Le monde change, c’est la seule constante. L’impératif environnemental n’est plus à discuter. L’heure n’est plus aux discours, mais à l’innovation pour y remédier. Mais comment passer de l’idée à l’action dans les meilleures conditions ?

Un panel d’experts d’innovation collaborative accompagnés de startups technologiques d’impact à différents stades de développement, échangerons sur les meilleures pratiques, et les défis et opportunités pour conjuguer au mieux innovation technologique et impact social, environnemental et économique.

Cette conférence s’adresse aux startups et aspirants entrepreneurs, mais aussi aux cadres et professionnels des grandes organisations visant à faire avancer leur transformation numérique en tirant parti de l’opportunité immense de la transition socio-écologique en cours, collaborer, innover, et créer une prospérité durable pour toutes et tous.

Ilias Benjelloun, Cofondateur de Montréal NewTech
Nicolas St Gelais, CannForecast

Tatiana Estevez Carlucci, Permalution
Régis Leray, Splitom
Gaétan Hugot, Splitom

Lire+

à venir

Réduire-

Vendredi – Scène 2

11 h : Panel sur la démarche d’éco-conception avec perspective cycle de vie

Ce panel vise à explorer des cas d’application de la pensée cycle de vie dans le contexte d’une démarche d’éco-conception. La session expliquera les bases de l’analyse du cycle de vie et son intégration dans un processus d’éco-conception et donnera la parole à deux entreprises ayant eu recours à cette approche. 

Elliot Muller, Associé de recherche au CIRAIG
Jérôme Gosset
Denis-Alexandre Brulotte

Lire+

Elliot Muller

Elliot Muller est titulaire d’un diplôme d’ingénieur généraliste, spécialisé en génie de l’environnement de l’IMT Atlantique (anciennement École des Mines de Nantes) (France) ainsi qu’une maîtrise recherche en génie chimique de Polytechnique Montréal, tous les deux obtenus en 2019. Ses travaux de recherche lors de sa maîtrise, supervisés par les professeur Réjean Samson et Manuele Margni de l’École Polytechnique de Montréal, ont porté sur l’analyse et l’amélioration de la complétude des extensions environnementales de la table Input-Output Exiobase. Ce parcours l’a ainsi formé en génie de l’environnement et en programmation. Depuis octobre 2019, il est associé de recherche au CIRAIG à Montréal.

À l’heure actuelle, il a été impliqué à la fois sur des projets méthodologiques (intégration d’une méthode d’impact dans différents logiciels ACV, production de tables de correspondance entre différentes bases de données ACV et IO) et des projets industriels (revue de littérature, réalisation d’ACV, production d’outils pour la réalisation d’ACV simplifiées…).

Jérôme Gosset

Jérôme Gosset est le président fondateur de CLIMICALS. Créée en 2018, la compagnie a pour mission de développer des voies recyclage de résidus alimentaires en produits à haute valeur ajoutée. Les produits visés incluent le FDCA, la brique de base de plastiques bio-sourcés, et des ingrédients alimentaires durables. L’approche de Climicals repose sur un procédé de conversion de sucres contenus dans les résidus.

Jérôme Gosset a été Directeur Principal de l’Institut de Recherche d’Hydro-Québec (IREQ). Avant cela, Jérôme avait occupé différents rôles exécutifs au sein du groupe AREVA, supervisant le développement de nouvelles technologies pour l’énergie propre et leur introduction sur le marché. Il a contribué à la création de plusieurs filiales pour la commercialisation de nouvelles technologies. Il est diplômé de l’École Polytechnique en France et docteur en physique de plasmas.
Jérôme s’implique à titre bénévole avec Amnistie Internationale et Centraide.

Denis-Alexandre Brulotte

Denis-Alexandre Brulotte a une formation d’ingénieur mécanique (Polytechnique 1998). Il travaille depuis dans le domaine de la R&D, au départ dans le secteur des télécommunications par fibre optique. Depuis quinze ans, il œuvre au sein de l’équipe d’ARJO R&D Magog et occupe maintenant le rôle de gestionnaire de programme d’innovation en amont.

Réduire-

12 h : Panel : Les différents usages du solaire

Le solaire est une source d’énergie renouvelable qui peut être utilisée à diverses fins. L’énergie solaire peut être captée et convertie en électricité ou en chaleur, offrant ainsi une alternative respectueuse de l’environnement aux combustibles fossiles. Les différents usages du solaire sont multiples et variés.

Bernard Cyr

Dan Boucher, Président-directeur général et fondateur de Vadimap

Jean-Rémi Pouliot

Lire+

 

Bernard Cyr

Bernard Cyr, ingénieur, est spécialiste des technologies solaires photovoltaïques et consultant de projets innovants dans le domaine solaire et électrification rurale dans les communautés éloignées. Plusieurs mandats ont été réalisés depuis 5 ans au sein des organismes institutionnels. Membre OIQ, trente-trois (33) ans de services pour Hydro-Québec en planification, conception et exploitation de réseaux de distribution électrique, microréseaux, énergies renouvelables et centrales thermiques comptant notamment des activités nationales et plus de 200 missions réalisées à l’international. Bernard a réalisé son projet Tournesol : un petit Centre d’Interprétation des Énergies Renouvelables et une serre écoénergétique sur son terrain à Saint-Roch de Richelieu. En lien avec le Centre Terre de Jonquière. Sa propriété est raccordée au mesurage net HQ de 20 kW en panneau solaire. Il est aussi le maitre d’œuvre d’un microréseau électrique en Haiti financé par Hydro-Québec et le Ministère des Relations Internationales du Québec en février 2016.

Dan Boucher

Dan possède plus de 25 ans d’expérience dans les marchés de l’énergie et de l’automatisation tout en travaillant avec certaines des plus grandes entreprises mondiales dans ce secteur, à l’échelle nationale, nord-américaine et mondiale.
Dan est ingénieur professionnel, ayant complété un diplôme d’ingénieur à l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal et un diplôme PMP au Project Management Institute de Newark Square, PA. Il a fondé l’entreprise Vadimap en 2017.
Passion : Dan aime bricoler à la maison et travailler avec ses mains, surtout quand il faut construire avec imagination.

Jean-Rémi Pouliot

Jean-Rémi Pouliot est né à Québec, au Canada, et a obtenu son baccalauréat en chimie de l’Université Laval en 2011. Il a obtenu une bourse Graham-Bell du CRSNG pendant son doctorat sous la supervision du professeur Mario Leclerc. Ses recherches ont porté sur le développement et l’adaptation de la polymérisation directe par (hétéro)arylation en mettant l’accent sur les matériaux de haute performance pour l’électronique plastique. Convaincu du potentiel commercial de cette technologie, il a cofondé Brilliant Matters avec Philippe Berrouard en 2016. L’idée était d’apporter des méthodes de production de matériaux durables et plus écologiques à l’industrie photovoltaïque.

Réduire-

13 h : Le nouveau Centre TERRE et ses Satellites : Un vecteur de positionnement unique au Canada

Le Centre TERRE et ses Satellites est un tout nouveau laboratoire de recherche, formation et de vulgarisation scientifique qui a été financé à la hauteur de 17 M$ par le Ministère de l’Économie et de l’innovation du Québec, le Cégep de Jonquière, Desjardins, Rio Tinto ainsi que la ville de Saguenay.  Ce laboratoire se distinguera avec sa diversité et l’interconnectivité des sources d’énergies renouvelables tant thermiques que électriques.  Avec sa certification net carbone zéro et Leed or, la mise en marche intégrant l’industrie 4.0 est prévue pour la fin de 2025.

Martin Bourbonnais, Titulaire du Centre TERRE, Centre de production automatisée du Cégep de Jonquière

Lire+

Martin Bourbonnais

Martin Bourbonnais est détenteur de deux baccalauréats, un en enseignement et l’autre en physique ainsi qu’une maîtrise en ingénierie mécanique de l’UQAC. Depuis 1997, il est professeur de physique au Cégep de Jonquière. En 2012, il devient Titulaire par le CRSNG de la Chaire et en 2019 du Centre des Technologies des énergies renouvelables et du rendement énergétique (TERRE), qui affilié au Centre de production automatisée du Cégep de Jonquière. Il possède une expérience reconnue dans la gestion et la réalisation de projets réels sur le terrain, en coordination avec de nombreux acteurs du milieu. Ses travaux de recherche appliquée permettent l’accompagnement des gestionnaires isolés tout au long de leur planification énergétique. Il aide la transition énergétique des entreprises.  La formation, la diffusion des résultats et l’intégration des étudiants dans la recherche collégiale sont également au cœur de ses préoccupations.

Réduire-

14 h : Panel : Faire autant avec moins : l’innovation pour relever les défis du transport durable

Cette présentation portera sur les tendances en innovation dans le domaine de la mobilité verte. On identifiera les principaux défis et obstacles auxquels ce secteur doit faire face et on abordera quelques-unes des solutions réparties en trois thématiques : les besoins en matériaux, l’optimisation des transports et le stockage d’énergie.

Sébastien Gendron, Co-fondateur et PDG chez TransPod

Amélie Bergeron-Vachon, directrice principale & partenariats chez Écotech Québec

Stéphane Pascalon, Chargé de projets senior chez Propulsion Québec

Alex Champagne-Gélinas, Directeur développement stratégique chez InnovÉÉ

Lire+

Sébastien Gendron

Sébastien Gendron a co-fondé TransPod en 2015 et apporte plus de 13 années d’expérience en gestion de projets d’ingénierie dans des groupes internationaux comme Bombardier, Safran et Airbus. Sébastien possède un master en génie aérospatial de l’école ISAE-SUPAERO et de l’Université Aix Marseille en France.

Amélie Bergeron-Vachon

Amélie Bergeron-Vachon est directrice principale, responsable des partenariats et du chantier compétences et talents. Chez Écotech Québec depuis 2011, elle a fait la mise en œuvre des chantiers recherche et innovation, commercialisation et internationalisation, financement et cadre règlementaire et fiscal. Avant de se joindre à Écotech Québec, elle a œuvré plusieurs années en Europe et en Asie avant de revenir à Montréal y travailler en développement des affaires. Elle est diplômée de l’université McGill en Environnement et développement international.

Stéphane Pascalon

En tant que chef de projet sénior, Stéphane Pascalon œuvre dans le domaine de l’automobile depuis plus de 25 ans, dont 11 en électrification des transports. Expert en sensibilisation sur les véhicules électriques, il a pris part au développement du premier prototype d’autobus scolaire électrique. Le cœur de son action s’est également porté sur le déploiement de flottes de véhicules électriques telles que des flottes de taxi, de véhicules d’écoles de conduite, et en entreprise au travers du projet flotte rechargeable.

Alex Champagne-Gélinas

Alex Champagne-Gélinas est directeur développement stratégique chez InnovÉÉ. Il accompagne les entreprises dans leurs projets d’innovation et supervise les activités de veille scientifique et technique dans les domaines de l’électrification des transports, du transport intelligent et de l’énergie électrique.

Auparavant, Alex a travaillé en recherche au Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT) de l’Université de Montréal et au Laboratoire en statistiques spatiales et développement urbain (LADU) de l’Institut National de la Recherche Scientifique. Il a été impliqué dans de nombreux projets de recherche liés au transport, à l’énergie, aux grappes industrielles et à l’innovation. Alex détient une maîtrise en géographie et une scolarité de doctorat en études urbaines.

Réduire-

15 h : Les énergies renouvelables : à l’aube d’une nouvelle révolution industrielle

La transition énergétique n’est pas que le passage de sources d’énergies carbonées à des sources bas-carbone : elle annonce de nouveaux rapports de force sur le plan énergétique à l’échelle mondiale ainsi qu’un grand bouleversement industriel.

Yvan Cliche, Fellow, chercheur en énergie, Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM)

Lire+

Yvan Cliche

Fellow, chercheur en énergie, Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM) ; auteur de Jusqu’à plus soif-Enjeux et conflits énergétiques (Fides, 2022).

Réduire-

16 h : Panel Impact carbone de la construction et de l'opération des bâtiments

Qu’est-ce qui a le plus grand impact sur le climat : la construction ou l’opération de votre maison ? Une présentation de l’AERMQ.

Martin Roy, Ingénieur chez Martin Roy & Associés

Alban Pilard, Analyste principal en responsabilité d’entreprise chez Groupe AGÉCO

André Bourassa, Architecte retraité chez Bourassa Gaudreau et associés architectes 

Lire+

Martin Roy

Leader chevronné cumulant plus de 35 années d’expérience en conception de bâtiments durables, l’ingénieur Martin Roy dirige la firme Martin Roy & Associés qu’il a cofondée en 2006. En 2007, l’Ordre des ingénieurs du Québec lui décernait son Grand Prix d’excellence. Il fut le premier Québécois à obtenir le prestigieux titre de LEED Fellow, en 2013, et en 2015 il mérite l’un des prix les plus convoités de la construction durable, le Green Building Champion Award, décerné par le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa). Il siège sur divers comités de cet organisme ainsi qu’à l’association canadienne de normalisation et au comité permanent du Code national de l’énergie pour les bâtiments. Il enseigne également à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Chicoutimi.

 

Alban Pilard

Alban Pilard est diplômé d’un baccalauréat en génie de l’environnement de l’école d’ingénieurs des Mines Douai (Nord de la France), puis d’une maîtrise en énergie et développement durable de l’école Polytechnique de Montréal. Il a rejoint Groupe AGÉCO en 2020 comme analyste principal en responsabilité d’entreprise.

Alban a grandi sur une ferme, a travaillé en aménagement de toits verts et murs végétalisés, puis a cofondé Jeux WASA en 2016. Il a donné de nombreux ateliers de sensibilisation à l’environnement, aux problématiques sociales et économiques. Il est reconnu pour son approche technique, concrète et vulgarisée. Il peut aussi compter sur une connaissance du milieu agricole et un intérêt prononcé pour la construction.

Motivé et engagé, Alban a décidé de rejoindre l’équipe pour continuer à jouer un rôle dans le développement d’une société plus durable en outillant les entreprises avec des solutions concrètes et appliquées.

Chez AGÉCO, Alban a réalisé plusieurs projets d’analyses de cycle de vie de matériaux (Aluminium et bois notamment) et de bâtiments au complet, et plus d’une dizaine de Déclarations Environnementales de Produits (DEP). Il s’intéresse également aux outils qui combinent des analyses économiques (Coûts Totaux de Propriété), sociales et environnementales qui permettent d’aiguiller les prises de décisions.

 

André Bourassa

Promoteur d’une architecture harmonieuse, fonctionnelle et durable, André Bourassa est apprécié notamment pour son animation dynamique de séances de conception participatives et interactives avec les principaux intervenants. En résultent des projets de haut calibre et motivants dont la mise en œuvre est guidée par un architecte d’expérience.
Son implication à l’Ordre des Architectes du Québec lui a mérité quatre mandats consécutifs à titre de président (2005 à 2013).
M. Bourassa promeut l’utilisation du bon matériau au bon endroit et, à ce titre, il a réalisé plusieurs stages de perfectionnement au pays et à l’étranger. Il a notamment été formateur des investigateurs en qualité de l’air intérieur pour le gouvernement canadien (SCHL) pendant plus de 15 ans. En outre, il a été responsable de formation en conception architecturale à l’École d’architecture de l’Université Laval.
On ne compte plus les articles et conférences qu’il a produits sur maints sujets liés à l’avancement dans le bâtiment, que ce soit sur le bois, l’aluminium ou encore l’efficacité énergétique.

Réduire-

17 h : Décarbonation des bâtiments et règlement municipal

L’urgence climatique nécessite des changements radicaux. Les bâtiments représentent au moins 26% des émissions de gaz à effet de serre à Montréal. Le Plan climat de la Ville de Montréal a des cibles ambitieuses autant pour son propre parc immobilier que pour l’ensemble des bâtiments de la collectivité.

La décarbonation des bâtiments est un secteur prioritaire à décarboner pour respecter nos cibles climatiques, d’autant que des solutions sont disponibles pour y arriver. En Amérique du Nord, les municipalités sont à l’avant-plan de ce chantier de transition. Au Québec également, les choses bougent rapidement.

Jonathan Théorêt, Chef de division à la Ville de Montréal

Billal Tabaichount, Conseiller en transition énergétique chez Vivre en Ville

Lire+

Jonathan Théorêt

Jonathan Théorêt a dirigé le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (le GRAME) de 2008 à 2020. Diplômé en gestion, il est co-auteur du livre Énergies renouvelables, Mythes et Obstacles et est membre fondateur de l’éco-bâtiment du Regroupement de Lachine, une copropriété commerciale associative. Instigateur d’un Éco-quartier, il a également mis en œuvre et coordonné plusieurs projets de sensibilisation et d’action environnementale. Intervenant régulier à la Régie de l’énergie du Québec depuis 2088, il a également été gestionnaire et coordinateur de projet d’aménagement et a participé à de nombreuses consultations publiques. Depuis juin 2020, M. Théorêt est Chef de division – Transport, Énergie et Bâtiment au Bureau de la transition écologique et de la résilience de la Ville de Montréal.

 

Billal Tabaichount

Billal Tabaichount est titulaire de deux maîtrises en sciences économiques (Université du Québec à Montréal) et en sciences de l’environnement (Université autonome de Barcelone). Il a œuvré en tant qu’analyste des politiques publiques et énergétiques pour le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement de 2019 à 2022. Il s’intéresse aux enjeux de transition énergétique, d’inégalités environnementales et d’économie écologique. Il s’est joint à l’équipe de Vivre en Ville en août 2022 à titre de conseiller en transition énergétique et travaille sur la décarbonation des bâtiments au Québec.

 

Réduire-

18 h : Transformer des résidus miniers en hydrogène « vert »

Ressources Cerro de Pasco a récemment constitué une société allemande pour développer une technologie visant la conversion à grande échelle de déchets minéraux contenu dans son site a résidu minier Quiulacocha au Pérou en hydrogène « vert ». La vision de la Société consiste à faire de Cerro de Pasco, non plus un cas emblématique de dévastation environnementale, mais une vitrine de l’exploitation minière « verte », avec d’énormes avantages environnementaux, sociaux et économiques.

Guy Goulet, Chef de la direction chez Ressources Cerro de Pasco

Lire+

Guy_Goulet_Ressources_Cerro_de_Pasco_Hydrogène_vert

Guy Goulet

Guy Goulet, ingénieur géologue, diplômé de l’École Polytechnique de Montréal en 1986, est actif dans le secteur minier depuis plus de 30 ans. Il a inscrit en Bourse, financé et a géré plusieurs compagnies minières depuis 1995. Il fut l’embryon de nombreux projets novateurs, comme celui de Lithos Corporation, la première société à voir le jour dans le secteur du lithium et d’H2O Innovation, la plus importante compagnie de traitement des eaux municipales au Canada. Après avoir redémarré de la mine Zgounder au Maroc de 2008 à 2016, Guy Goulet a entrepris un projet ambitieux d’assainissement de l’une des plus importantes catastrophes écologiques minières sur la planète : le site Cerro de Pasco au Pérou. Sa société inscrite en Bourse compte même produire de l’hydrogène « vert » à partir des résidus miniers.

Réduire-

19 h : L’entrepreneuriat et l’innovation pour accélérer notre transition énergétique et écologique

L’entrepreneuriat et l’innovation sont d’importants vecteurs de changement pour notre société, notre économie et notre environnement. Dans le cadre de cette conférence, différent.e.s entrepreneur.e.s (startups) développant des technologies propres viendront échanger au sujet de leurs parcours, de leurs ambitions, de leurs défis et de leurs visions afin d’inspirer, de sensibiliser la communauté aux opportunités et de favoriser la valorisation de notre potentiel collectif face à cette situation climatique et ces enjeux liés qui nous touchent tous. Ces derniers génèrent bien sûr des inquiétudes et des questionnements, mais représentent également une opportunité immense, collectivement, de créer des solutions concrètes ainsi que des richesses durables pour les générations futures à travers, entre autres, l’essor de nouvelles entreprises innovantes en technologies propres.

Alexandre Guindon, Directeur général et co-fondateur de 2 Degrés

Simon Lafleur, Fondateur et président de Sunbird Énergie

Fannie Laroche, Co-fondatrice de Flaura, cuir végétal

Philip Raphals, Fondateur et président de NovoPower International

Lire+

Alexandre Guindon

Entrepreneur engagé et passionné par l’humain, c’est à travers l’entrepreneuriat qu’Alexandre s’engage à faire une différence concrète et axée sur un avenir meilleur ! En 2019, animé d’un fort désir de contribuer à l’économie de demain et à la lutte aux changements climatiques, il cofonde 2 Degrés, un incubateur spécialisé en technologies propres.

Simon Lafleur

Sunbird Énergie permet la production d’énergie in situ grâce à l’implantation de systèmes d’énergies renouvelables qui repoussent le déclenchement des équipements de chauffage à indice carbone élevé et réduit les émissions de GES.

Fannie Laroche

Flaura vise à devenir un leader dans la production de cuirs véganes éco-conçus à partir de résidus de pommes provenant de l’industrie des jus et cidre de glace québécois. Ils ont l’ambition de transformer le secteur de la mode un cuir à la fois.

Philip Raphals

La technologie Novo Power Intl réduit les demandes des centres de données sur le réseau électrique en s’appuyant sur son générateur ORC (Cycle Rankine organique) à piston libre. Un système innovant qui permet de produire de l’électricité à partir des rejets thermiques.

Réduire-

20 h : Comment mettre la finance au service de la transition ?

Notre société vit aujourd’hui une véritable mutation planétaire. Le secteur financier semble prendre conscience de son rôle pour réussir la transformation vers « l’économie d’impact » qui remet l’environnement et l’humain au cœur des préoccupations. Quels outils sont nécessaires pour réussir cette transition ?

Paul Allard, Co-fondateur et PDG d’Impak Analytics

Lire+

Paul Allard

Entièrement dévoué à accélérer le changement systémique vers l’économie d’impact, Paul Allard est un entrepreneur en série, un ingénieur en finance durable, un innovateur d’impact et une voix de premier plan dans le mouvement de la révolution de l’impact.
Il est cofondateur et chef de la direction d’Impak Finance, dont la mission est de catalyser le changement durable et de diriger les capitaux vers les entreprises ayant des impacts sociaux et environnementaux positifs. Depuis 2007, il est chargé de cours à l’UQAM (Université du Québec à Montréal).
Il a dirigé et géré avec succès des équipes multidisciplinaires au Royaume-Uni, en France, au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Il a été fondateur et chef de la direction d’Engagement Labs Inc. (2008-2014), une plateforme de dialogue numérique pour les intervenants et le créateur d’eValue™ – la note de référence mondiale pour l’engagement de la marque. Il a été fondateur et PDG de Triangle Growth Capital 1 (2003-2005).
M. Allard a souvent pris part à des évènements en tant que conférencier, souvent à titre de note clé, de panéliste, de président et de modérateur dans le monde entier. Il parle aussi couramment le français et l’anglais.

Réduire-

SAMEDI 22 AVRIL

Scène 1 – Sommet Efficacité et transition énergétique Énergie3R

Une idée de Daniel Perrault réalisée par André Fauteux, Éric Ferland et Patrick Goulet.

11 h : Validation terrain du concept de chauffe-eau hybride électrique/photovoltaïque en branchement direct
Le Centre TERRE et ses partenaires développent le concept de chauffe-eau hybride direct. Le but est de réduire d’une part la consommation électrique du client avec un minimum d’investissement et d’impact environnemental et d’autre part d’accompagner les efforts d’Hydro-Québec dans la réduction de la demande en période de pointe.
Martin Bourbonnais, Titulaire du Centre TERRE, Centre de production automatisée du Cégep de Jonquière

Lire+

Martin Bourbonnais

Martin Bourbonnais est détenteur de deux baccalauréats, un en enseignement et l’autre en physique ainsi qu’une maîtrise en ingénierie mécanique de l’UQAC. Depuis 1997, il est professeur de physique au Cégep de Jonquière. En 2012, il devient Titulaire par le CRSNG de la Chaire et en 2019 du Centre des Technologies des énergies renouvelables et du rendement énergétique (TERRE), qui affilié au Centre de production automatisée du Cégep de Jonquière. Il possède une expérience reconnue dans la gestion et la réalisation de projets réels sur le terrain, en coordination avec de nombreux acteurs du milieu. Ses travaux de recherche appliquée permettent l’accompagnement des gestionnaires isolés tout au long de leur planification énergétique. Il aide la transition énergétique des entreprises. La formation, la diffusion des résultats et l’intégration des étudiants dans la recherche collégiale sont également au cœur de ses préoccupations.

Réduire-

12 h : Trucs et astuces pour une rénovation saine et écologique
La rénovation est l’occasion d’améliorer la performance d’un bâtiment pour ses occupants et la planète. En tant qu’experts en prise de décisions éclairées, ils répondront aux questions les plus fréquemment posées, telles : « Est-il vraiment nécessaire de changer mes fenêtres? Si je réduis les infiltrations d’air, dois-je installer un échangeur d’air? Est-il rentable d’augmenter l’isolation? Quel sera l’impact énergétique d’ajouter une thermopompe? »
Marc-Antoine Meilleur, ing., Spécialiste efficacité énergétique et systèmes mécaniques
Diane Bastien, Ph.D., Spécialiste qualité environnementale et design solaire passif

Lire+

Alte Coop, la première coopérative d’ingénierie au Québec, a été fondée en 2017 et regroupe plus d’une dizaine d’ingénieurs ayant à cœur l’humain et l’environnement. Ses membres sont spécialisés dans les domaines du bâtiment écologique, l’habitat résilient et le design de serres solaires passives.

Marc-Antoine Meilleur

Marc-Antoine Meilleur est ingénieur et membre d’ALTE, première coopérative d’ingénierie au Québec, basée à Montréal et à Saint-Adrien (Estrie). Spécialisé en efficacité énergétique, inventaire carbone, recherche et développement et formation, il est responsable du comité des projets chez ALTE. Les sections Réalisations et Ressources du site altecoop.ca sont des mines d’or d’informations utiles.

Diane Bastien

Physicienne et titulaire d’un doctorat en génie du bâtiment de l’Université Concordia, Diane Bastien dirige un projet de recherche sur la performance hygrométrique des murs extérieurs à l’Université du Danemark du Sud. Membre de la coopérative d’ingénierie québécoise ALTE, elle est spécialisée en bâtiments solaires en plus d’être certifiée en design de maisons passives et en biologie du bâtiment. Elle a remporté plusieurs prix académiques et le journal Les Affaires l’a présentée dans son dossier 10 ingénieurs qui bâtissent l’avenir, paru en 2016.

Réduire-

13 h : La masse thermique, le chaînon manquant
La valeur isolante en termes de valeur R c’est bien, mais l’isolation combinée à une masse thermique, c’est mieux, et procure davantage de confort. André Bourassa présente des façons de faire pratiques et éprouvées.
André Bourassa, Architecte retraité chez Bourassa Gaudreau et associés architectes 

Lire+

André Bourassa

Promoteur d’une architecture harmonieuse, fonctionnelle et durable, André Bourassa est apprécié notamment pour son animation dynamique de séances de conception participatives et interactives avec les principaux intervenants. En résultent des projets de haut calibre et motivants dont la mise en œuvre est guidée par un architecte d’expérience. 

Son implication à l’Ordre des Architectes du Québec lui a mérité quatre mandats consécutifs à titre de président (2005 à 2013). Bourassa promeut l’utilisation du bon matériau au bon endroit et, à ce titre, il a réalisé plusieurs stages de perfectionnement au pays et à l’étranger. Il a notamment été formateur des investigateurs en qualité de l’air intérieur pour le gouvernement canadien (SCHL) pendant plus de 15 ans. En outre, il a été responsable de formation en conception architecturale à l’École d’architecture de l’Université Laval.

On ne compte plus les articles et conférences qu’il a produits sur maints sujets liés à l’avancement dans le bâtiment, que ce soit sur le bois, l’aluminium ou encore l’efficacité énergétique.

Réduire-

14 h : Les véhicules légers et lourds électriques, une partie de la solution
Certains prétendent que l’électrification des transports est une fausse solution pour diminuer les problèmes écologiques car elle ne fait que déplacer les problèmes ailleurs. Nous démontrerons, faits à l’appui, comment l’électrification des véhicules légers et lourds représente plutôt une partie incontournable de la solution aux problèmes d’émissions polluantes atmosphériques, de GES et de santé.
Daniel Breton, Président Directeur Général chez Mobilité Électrique Canada

Lire+

Daniel Breton

Daniel Breton est président et directeur général de Mobilité Électrique Canada, une des plus anciennes associations dédiées à l’électrification des transports dans le monde. Cette organisation compte parmi ses membres la plupart des fournisseurs d’électricité canadiens, des fabricants de véhicules légers, moyens, lourds et hors route, des fabricants d’infrastructures de recharge, des villes, des universités, des syndicats, des entreprises technologiques, des sociétés minières, des centres de recherche, des ministères, des ONG environnementales, des associations de propriétaires de véhicules électriques, des gestionnaires de parcs automobiles, etc.

Ancien ministre québécois de l’Environnement, du Développement durable, de la Faune et des Parcs, il a été le premier élu en charge d’une stratégie gouvernementale d’électrification des transports au Canada en 2012. Diplômé en gestion durable du carbone, il a écrit plusieurs ouvrages sur le thème de l’électrification des transports, des changements climatiques, de la pollution atmosphérique et de la transition énergétique depuis 2009.

Réduire-

15 h : Comment réduire ses coûts de chauffage
Aides financières permettant d’améliorer l’efficacité énergétique et le confort des maisons.
Avec André Fauteux, éditeur du magazine La Maison du 21e siècle

Lire+

André Fauteux

Réduire-

16 h : Réinventer l'électricité : l'énergie solaire décentralisée, le stockage et les micro-réseaux pour la durabilité et la résilience
La passerelle informatique EMMA et la fibre optique permettront d’implanter la production et le stockage de l’énergie solaire à grande échelle dans les bâtiments. Son logiciel standardisé permettra à chaque foyer d’optimiser l’efficacité et l’interopérabilité des appareils et permettra le partage d’électricité entre maisons au sein d’un même micro-réseau, ce qui améliorera considérablement la résilience des communautés.
Dr Timothy D. Schoechle, Expert en ingénierie et en politique de l’énergie et des communications

Lire+

Dr Timothy D. Schoechle

Dr Schoechle est consultant en ingénierie et politique de l’informatique et des communications. Il se concentre sur les réseaux de fibre optique, le stockage et la distribution de l’énergie solaire ainsi que les micro-réseaux. Il est secrétaire du groupe de travail 1/SC 25 de l’ISO/CEI, le comité international de normalisation pour les systèmes électroniques domestiques, et est co-rédacteur technique de plusieurs nouvelles normes relatives aux bâtiments intelligents. Il est titulaire d’un doctorat en politique de communication de l’Université du Colorado, à Boulder, où il a enseigné au College of Engineering. ISO/CEI : Organisation internationale de normalisation et son complément, la Commission électrotechnique internationale.

Réduire-

17 h : La méthode autonomiste en mécanique du bâtiment pour les édifices multilogements et ses avantages
À l’époque des problèmes grandissants de disponibilité de la main-d’œuvre et d’équipements, voici une nouvelle tendance qui simplifie la mise en œuvre d’équipements. Le tout en permettant de créer de meilleurs espaces où vivre de manière éco énergétique utilisant une technologie de pointe à base de thermopompe réduisant l’empreinte carbone.  
Alexandre De Gagné, Vice-président des ventes et marketing et copropriétaire de Minotair Inc

Lire+

 

Alexandre De Gagné

Depuis 2016, Alexandre De Gagné est vice-président, ventes et marketing et copropriétaire de Minotair Inc., un manufacturier de haute technologie en mécanique du bâtiment basé à Gatineau et qui vend ses produits aux quatre coins des Amériques. Il travaille depuis 2006 dans l’industrie manufacturière pour plusieurs multinationales du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, dont Fantech-Systemair.

Alexandre est un bon généraliste en technologies du bâtiment ayant complété deux attestations collégiales en Construction/Rénovation de bâtiment et un autre en Inspection de bâtiments, en plus d’avoir été formé au standard Passivhaus en 2016 par l’Institut Passivhaus, en Allemagne. Il a déjà siégé aux conseils d’administration du chapitre québécois de l’Institut Canadien de la Plomberie et du Chauffage ainsi que de Bâtiment Passif Québec, dont il est l’ancien vice-président.

À propos de Minotair

Minotair Ventilation est un manufacturier basé à Gatineau qui fabrique le premier échangeur d’air à thermopompe canadien certifié par le Home Ventilation Institute, dont le précieux label HVI est exigé par divers codes du bâtiment et programmes d’excellence, tel Novoclimat. Son « unité compacte de traitement de l’air » PentaCare V12 est axée sur un nouveau type de thermopompe, sans unité extérieure. Cet appareil comble les cinq besoins de confort dans une maison performante : il ventile, préchauffe, rafraîchit, déshumidifie et assure une filtration d’air de grade médical (HEPA/MERV 15). Cet appareil possède une efficacité nette de récupération de la chaleur au-delà de 100 %. Minotair s’occupe des maisons unifamiliales, des bâtiments passifs (Passivhaus), mais essentiellement des bâtiments multilogements via son concept d’une unité “tout-en-un” pour appartement et/ou condo, concept pour lequel Minotair est actuellement le pionnier et le leader en Amérique du Nord.

Réduire-

Samedi – Scène 2

12 h : L’agrivoltaïsme 101 – Le potentiel au Québec

Patrick Goulet, Président d’Énergie Solaire Québec

Lire+

Patrick Goulet

Diplômé en technique du génie civil, Patrick a consacré 30 ans de sa carrière à Hydro-Québec, où il a débuté en tant que surveillant de chantier dans les postes de transport et distribution. Au fil des ans, il a évolué pour devenir conseiller en planification, estimation et gestion de projets de transport au sein du Groupe équipement HQ.
Patrick est un bénévole actif pour l’organisation sans but lucratif Énergie Solaire Québec. Il y occupe le poste de président depuis 2017 et aide à promouvoir l’utilisation de l’énergie solaire. Il participe à des campagnes de sensibilisation, des conférences et des ateliers pour informer le grand public.

Réduire-

13 h : Panel sur l'économie circulaire : Récupérer pour recréer !
Révolutionner la livraison des repas est la mission que s’est donné Iso-Protek en récupérant des bâches isothermes de conteneurs pour les transformer en sacs thermiques réutilisables, remplaçant les boîtes thermiques à usage uniques très énergivores. Il évite l’enfouissement de l’équivalent de 9 piscines olympiques de matières résiduelles d’aluminium par année.
Chantal Bernatchez, Ingénieure et co-fondatrice Iso-Protek
Lauren Rochat, Fondatrice et directrice générale de Bocoboco
Chloé Joubert, Coordinatrice aux relations externes chez Pyrowave

Lire+

Chantal Bernatchez

Chantal Bernatchez est ingénieure et multipreneure en économie circulaire à Montréal. Gaspésienne d’origine et mère de cinq enfants, Chantal Bernatchez est une bénévole fortement engagée en entrepreneuriat féminin et développement durable auprès des femmes du Burkina Faso et des jeunes du Québec. Sa passion contagieuse pour l’éveil à l’engagement l’a motivée à démarrer ses propres entreprises en développement durable (OBNL Vergers d’Afrique en 2016) et en économie circulaire (Irri-Blière, en 2020 et Iso-Protek, en 2021). Son implication de plus de 21 ans a contribué à la création d’un monde meilleur, en répondant notamment à 13 des 17 objectifs de développement durable identifiés par l’ONU. La force de l’impact de son engagement lui a valu l’attribution de 18 prix en engagement et innovation avec plus de 25 000 heures de bénévolat. Voulant inspirer toute une génération, elle accompagne plusieurs femmes du Québec et d’ailleurs en les guidant et les encourageant à entreprendre pour atténuer les impacts en changement climatique.

Lauren Rochat

Après avoir complété un Bacc. en Histoire – coopération internationale et un Bacc. en géographie – spécialité environnement, Lauren a été diplômée d’un DESS Gestion du développement durable à HEC Montréal en 2010. Elle est également titulaire d’une maîtrise en géographie environnementale réalisée à l’Université de Montréal en 2011 sur une étude portant sur les impacts économiques, socioculturels et biophysiques de l’écotourisme ainsi
que l’intégration des parties prenantes dans le projet. Durant ses études, Lauren a participé à l’organisation de la conférence internationale sur la diversité biologique et culturelle (initiée par la Chaire d’ethnoécologie et de conservation de la biodiversité, la CDB, l’UNESCO et le PNUE). Elle a cumulé plusieurs expériences en tant que consultante (Optim ressources – mise en place d’une stratégie de développement durable ; conseil des entreprises en Services environnementaux ; Optimergy – analyse des bilans carbone) mais également en communications (journaliste chez GaïaPresse, gestionnaire des réseaux sociaux chez engagés.ca). En 2012, elle a publié un livre blanc sur le développement durable faisant un état des lieux des avancées au Québec. Elle a joint l’équipe de National Écocrédit – auparavant L2I Solutions – en décembre 2012 et travaille depuis au développement des affaires. Par la suite, Lauren a cofondé Sullu, devenu SharingKit, une entreprise de consommation collaborative et a obtenu en 2013 le prix Écohack – Prix du public. En 2015, Lauren a travaillé en tant que chargée de projets pour une entreprise en gestion des matières résiduelles agroalimentaires. Depuis 2016, elle a rejoint l’équipe Lemay dans le Studio Développement durable en tant que conseillère gestion et développement. En 2018, elle fonde BocoBoco.ca, la première épicerie zéro déchet en ligne basée sur les contenants consignés et livrant en transport écologique à domicile.

Chloé Joubert

Chloé Joubert est coordinatrice aux relations externes chez Pyrowave à Montréal, Québec. Durant sa maîtrise en politique environnementale à Sciences Po, elle a fait des recherches sur l’analyse du discours et l’écologie politique, notamment dans l’industrie pétrolière albertaine. Elle est particulièrement passionnée par l’impact des questions environnementales sur l’évolution de la société et des entreprises. Au sein de Pyrowave, elle est responsable des relations avec le gouvernement et les parties prenantes, ainsi que de la coordination de projets clés tels que la première analyse du cycle de vie et le premier rapport de durabilité de l’entreprise. Elle s’engage à travailler avec les parties prenantes afin de mettre en avant une innovation durable et basée sur des faits.

Pyrowave

Le recyclage chimique complète le portefeuille de solutions de recyclage des plastiques en gardant nos précieuses ressources dans la boucle de fabrication. Notre technologie à micro-ondes unique recycle les déchets de polystyrène (PS) pour fabriquer de nouveaux produits et servir plusieurs industries telles que l’électronique, l’automobile, la santé et la construction. 

Réduire-

14 h : Panel sur les maisons performantes
Qu’est-ce qui distingue les entreprises qui construisent des maisons à haute efficacité énergétique?
Ce panel est présentée par NZP fenestration.
Robin Gratton, Président de Larix Construction
Étienne Ricard, Directeur Architecture et Design chez UrbanÉco Construction
Keven Laporte, Président de Construction K. Laporte

Lire+

Robin Gratton

Robin Gratton est président de Larix Construction, un entrepreneur général des Laurentides spécialisé en maisons écologiques et hyperperformantes répondant aux exigences des programmes Novoclimat, LEED et Passivhaus. Certifiée ÉcoEntrepreneur par l’organisme Écohabitation, son entreprise est constituée d’une équipe de professionnels pour qui la qualité irréprochable et le développement durable sont ses marques de commerce. Larix utilise aussi des structures de bois massives écologiques comme le CLT ainsi que des produits européens comme Rothoblass et Siga pour obtenir des enveloppes ultra étanches à l’air (sous 1 changement d’air à l’heure à 50 pascal).

Étienne Ricard

Étienne Ricard est directeur Architecture et Design chez UrbanÉco Construction. Il conçoit des bâtiments « vivants, sains et écoénergétique ». L’entreprise construit dans les Cantons-de-l’Est des écoquartiers de maisons homologuées Novoclimat. Sa mission : « Promouvoir un environnement bâti qui favorise les rencontres humaines, cerner avec précision les besoins réels pour bâtir moins gros mais de meilleure qualité en mettant de l’avant le talent des artisans locaux, des matériaux locaux et récupérés, la justesse et la créativité de la conception, la durabilité des procédés et la performance énergétique. »

Keven Laporte

Entrepreneur général à Mont-Tremblant depuis 15 ans, Keven Laporte a récemment fait évoluer son entreprise en faisant l’acquisition de Landmark Passivhaus. Le fondateur de celle-ci, Jim Iredale, pionnier dans la construction de maisons passives au Québec, le seconde à titre de consultant/concepteur certifié par le Passive House Institute. La mission de Landmark Passivhaus est de « construire à l’épreuve du futur » des maisons selon les plus hauts standards. Son équipe comprend une technologue en architecture certifiée Designer Maison Passive, et des menuisiers passionnés qui ont réalisé plusieurs maisons passives. L’une d’elles est presque trois fois plus étanche que ne l’exige la rigoureuse norme allemande Passivhaus qui permet de réduire les coûts de chauffage de 90 %.

Réduire-

15 h : Panel Pile ou face, l’avenir des batteries

Cette conférence présentée par Me David Durand et Dr Damien Calvet portera sur l’évolution de la PI dans le domaine des batteries :

  • Comment les entreprises vertes peuvent-elles protéger leur savoir-faire ?
  • Le rôle du monde juridique dans les initiatives vertes 
Me David Durand, Durand Avocats
Dr Damien Calvet, FORPIQ, Gowling WLG

Lire+

Me David Durand

Me David Durand, avocat et agent de marque, fondateur de DURAND AVOCATS et Président de FORPIQ. Il conseille plusieurs OBNL dans le secteur environnemental ainsi que dans la négociation, la rédaction et la révision de contrats concernant les technologies vertes. Me Durand a contribué à un chapitre portant sur la synergie entre l’investissement et la propriété intellectuelle (MVIP) dans un livre qui est projeté d’être publié en mars 2023 par Springer.

Dr Damien Calvet

Dr Damien Calvet est associé et agent de brevets au bureau de Gowling WLG à Montréal au sein du groupe Propriété intellectuelle. Damien possède un doctorat en chimie des matériaux et est agent de brevets. Il est membre de l’Ordre des Chimistes du Québec, de l’Institut de la Propriété Intellectuelle du Canada (IPIC) et du Collège des agents de brevets et des agents de marques de commerce du Canada (Cabamc). Damien se spécialise notamment dans les domaines liés à la chimie, aux sciences des matériaux et aux technologies propres (Cleantech). Il conseille des inventeurs et des innovateurs issus d’entreprises émergentes ou de multinationales dans divers secteurs comme l’aluminerie, l’électrochimie, les procédés industriels et miniers, les nouveaux matériaux, les appareils médicaux, les produits pharmaceutiques et cosmétiques.

Réduire-

DIMANCHE 23 AVRIL

Scène 1 – Sommet Efficacité et transition énergétique Énergie3R

Une idée de Daniel Perrault réalisée par André Fauteux, Éric Ferland et Patrick Goulet.

11 h : Les îles comme territoires d’innovation
Mayka Thibodeau, CERMIM

Lire+

Détails à venir.

Réduire-

12 h : 12 leviers d’action à l’échelle individuelle
Pour convaincre qu’il est possible d’avoir un impact positif et significatif sur son empreinte carbone et sur le changement climatique à l’échelle individuelle.
Alain Sanders ing., MGP

Lire+

Alain Sanders

Le conférencier Alain Sanders ing. MGP, a une carrière de près de 40 ans en ingénierie construction principalement dans le domaine de l’énergie hydroélectrique (production et transport). Il a été chargé de cours à l’École Polytechnique de Montréal pendant 5 ans. Il est formateur en planification et en analyse de risque dans l’entreprise Hydro Québec.

Réduire-

13 h : Bien choisir son système mécanique
Jean-Sébastien Duceppe, Bourcier Ventilation

Lire+

Jean-Sébastien Duceppe

Bachelier en génie mécanique, Jean-Sébastien Duceppe est copropriétaire de Bourcier Ventilation, de Saint-Jérôme. L’entreprise est spécialisée en innovation technologique et en gestion et développement de produits. 

Réduire-

14 h : Panel sur les promoteurs d'avant-garde

Ces promoteurs redéfinissent la notion des écoquartiers à leur manière.

Étienne Ricard, Directeur Architecture et Design chez UrbanÉco Construction
Genel Severeyn, Directeur chez Maison Bioclimat

Lire+

Étienne Ricard

Étienne Ricard est directeur Architecture et Design chez UrbanÉco Construction. Il conçoit des bâtiments « vivants, sains et écoénergétique ». L’entreprise construit dans les Cantons-de-l’Est des écoquartiers de maisons homologuées Novoclimat. Sa mission : « Promouvoir un environnement bâti qui favorise les rencontres humaines, cerner avec précision les besoins réels pour bâtir moins gros mais de meilleure qualité en mettant de l’avant le talent des artisans locaux, des matériaux locaux et récupérés, la justesse et la créativité de la conception, la durabilité des procédés et la performance énergétique. »

Genel Severeyn

Diplômé en génie électrique, Genel Severeyn dirige Maison Bioclimat, promoteur de la plus grande communauté de maisons passives au Québec, Le Boisé Bioclimat, dans Lanaudière. Ces 16 unifamiliales et autant d’unités multifamiliales répondront aux exigences du programme allemand Passivhaus qui exige une réduction de 90 % des besoins de chauffage. « Le projet est né de notre désir de concilier deux valeurs chères à nos yeux : le respect de l’environnement et la valorisation de la vie en communauté », dit Genel Severeyn qui collabore avec plusieurs experts en la matière, dont sa femme Rossanna Becerra qui est certifiée en design de bâtiment écologique.

Réduire-

15 h : Panel : Tendances en maisons saines et écologiques : deux pionniers nous éclairent.

La question est de savoir s’il vaut encore la peine d’acheter une maison écologique, sachant que les coûts explosent et qu’une grande part des jeunes et moins jeunes ont fait leur deuil et pensent ne jamais pouvoir accéder à la propriété. Nos deux experts s’accordent pour dire qu’une unifamiliale se construit à partir de 300$ le pi2 carré, excluant le terrain et le service, mais qu’on n’a pas de maison saine, écologique et durable en bas de 350-400$/pi2, quoi que les prix varient beaucoup selon les régions, d’où l’importance de faire soumissionner trois entrepreneurs réputés, voire faire une partie ou la totalité de la finition en autoconstruction.

http://maryseleduc.com commencera d’abord en parlant de ses 35 ans d’expérience et en définissant ce qu’est une maison écolo, saine pour ses habitants d’abord et pour la planète ensuite, écoénergétique, durable, LEED, alouette ! Elle fait un projet de condos LEED à Saint-Côme où le promoteur a compris que le verre triple, point de vue confort thermique et acoustique, c’est vendeur avant même de penser aux économies d’énergie.  Il est de plus en plus facile de trouver les matériaux, systèmes et entrepreneurs généraux et spécialisés qui font ces maisons qui, bien que marginales, deviennent de plus en plus la norme pour les deuxièmes acheteurs puisque c’est avant tout une maison de qualité que Maryse prévoit, elle durera 250 ans ! Il faudra donc illustrer les détails de ces maison durables et aux volumes modestes (on fait des deuils assumés durant le processus de conception) mais avec une belle architecture.

Benoît parlera ensuite de ses +de 20 ans expérience avec sa propre maison autoconstruite, chez Belvedair, son expérience de formateur et son service de consultation actuel chez les http://ecobatisseurs.com. Pour lui, la crise du logement est plutôt une crise de l’espace mal planifié, inutilisé. « Si la maison est trop grande, ce n’est pas de sa faute ! » Il faut donc penser aux usages évolutifs dans le mode d’occupation, en pensant à densifier nos immeubles, voire convaincre et encourager les villes qui favorisent la densification urbaine et les divers usages (maison privée avec logement bigénérationnel ou carrément locatif attenant ou dans la cour, coop, obnl, etc). La location permet de faire travailler le bâtiment pour nous, non seulement pour s’enrichir financièrement, mais aussi humainement, en vivant avec des gens qui partagent nos valeurs.

Chacun de nos experts présentera un diaporama, en mettant l’accent sur les maisons accessibles, et non pour une clientèle ultra riche !

Maryse Leduc, Architecte et designer

Benoît Lavigueur, Charpentier et entrepreneur en construction écologique, Les ÉcoBâtisseurs

Lire+

Maryse Leduc

Pionnière en conception de maisons écologiques et chef de file du design de maisons de villégiature au Québec, lauréate de nombreux prix prestigieux, l’architecte et designer Maryse Leduc est aussi une enseignante respectée.

Benoit Lavigueur

Consultant et formateur en maisons et projets immobiliers écologiques, Benoit Lavigueur a déjà été sacré constructeur de l’année par l’APCHQ et « héro du climat » par la plateforme multimédia française Climate Heroes.

Réduire-

16 h : La réno prête pour la consommation nette zéro
Un duplex montréalais bâti au 19e siècle en voie d’être la première habitation québécoise certifiée comme étant prête à produire plus d’énergie solaire que ses occupants consommeront d’énergie au cours d’une année. Présentée par Aerobarrier Global et Huber Engineered Woods.
Fellipe Falluh, Consultant et spécialiste en rénovation saine et à haute efficacité énergétique chez Retrofit Construction

Lire+

Fellipe Falluh

Bachelier en génie civil, Fellipe est un consultant et spécialiste en rénovation saine et à haute efficacité énergétique. « Ma mission, dit-il, est de rénover de façon écoresponsable le plus de bâtiments possibles au Canada. Je veux donner une deuxième vie à ces bâtiments, tout en contribuant aux objectifs 2050 du Canada de réduction d’émission de gaz à effet de serre. »

Réduire-

Dimanche – Scène 2

12 h : Panel sur la souveraineté alimentaire

Marc Laverlochère, Coordonnateur ferme urbaine de l’hippodrome à la Société environnementale de Côte-des-Neiges

Yves Daoust, Fondateur et chef des technologies de Ferme d’Hiver

Lire+

Marc Laverlochère

Quels sont les projets d’agriculture urbaine sur le site de l’hippodrome ? Quelles sont les activités et retombées concrètes du projet de ferme urbaine de l’hippodrome ?

Marc Laverlochère a une maitrise des sciences et techniques. Il est impliqué dans l’agriculture urbaine depuis l’enfance, dans les jardins communautaires depuis une vingtaine d’années, et dans le domaine de l’environnement et du verdissement depuis une quinzaine d’années. Il est coordonnateur des projets d’agriculture urbaine dans l’arrondissement, responsable de projet pour une cinquième année d’occupation transitoire du site de l’hippodrome, et a créé une ferme urbaine.

Yves Daoust

Diplômé en ingénierie de Polytechnique Montréal, Yves Daoust a consacré sa carrière à solutionner des enjeux pour des industries en plein bouleversement, telles que les télécommunications et les technologies de l’information.

Entrepreneur passionné, ses entreprises ont rayonné à travers le monde. Sensible aux enjeux de sécurité alimentaire, de changements climatiques et de diminution des terres cultivables, Yves fonde Ferme d’Hiver en 2018. Depuis, il met la technologie au profit des maraîchers afin de valoriser le travail agricole et d’assurer le développement durable de nos ressources alimentaires.

Réduire-

14 h : Béton à faible empreinte carbone
John Kardos, VP Développement des Affaires chez CarbiCrete

Lire+

John Kardos

John Kardos occupe le poste de VP Développement des Affaires à CarbiCrete depuis l’été 2022. Kardos est un meneur chevronné de l’industrie durable et a passé le meilleur de sa carrière en dirigeant des équipes de vente et de développement des affaires performantes dans le secteur de la mobilité. Il a tenu plusieurs positions de cadre exécutif à Volvo Bus (Nova Bus), Stantec, et Bombardier Transporation. Kardos a la charge du développement et de l’exécution de stratégies de développement d’affaires menant à une croissance exponentielle de CarbiCrete, avec pour objectif d’amener la technologie d’élimination de carbone révolutionnaire sur le marché.

Réduire-

15 h : Sortir de l'hydroélectricité
Projection d’un extrait et question-réponse
Alexis de Gheldere, Documentariste, co réalisateur des documentaires « Chercher le courant » et « Après la Romaine »

Lire+

Alexis de Gheldere

Réduire-

Merci à nos partenaires

Bienvenue à la Foire ÉCOSPHÈRE !
Nos actualités
Découvrez l’application de RECYC-QUÉBEC Ça va où ?