Mathieu Brossard: Le radon : Comment prévenir cette menace invisible ?

Scène principale, samedi 14 septembre 2019, 16h.

Spécialiste en rayonnement, Santé Canada

Mathieu Brossard travaille chez Santé Canada au programme de la santé environnementale comme un spécialiste régional en rayonnement depuis 2008. Il est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en biochimie. Pendant ses études, il a été l’auteur ou co-auteur d’articles scientifiques sur les effets nutraceutiques sur les mécanismes de résistance du cancer à la chimiothérapie et sur les mécanismes de l’invasion tumorale. Au niveau professionnel, il a participé à des recherches sur le diabète, le cancer et les maladies osseuses ce qui lui a permis de se spécialiser dans l’utilisation de radioisotopes et en radioprotection. Chez Santé Canada, il s’est impliqué dans la mesure du radon dans les édifices fédéraux, dans le développement du guide d’atténuation de Santé Canada pour les entrepreneurs professionnels, dans la recherche en atténuation avec deux publications ainsi que dans le développement de standards en atténuation sous l’Office des Normes Générales du Canada. Il fournit également des conseils, des conférences et des entrevues sur le radon à différentes instances.

Environ 10% des maisons du Québec présenteraient une concentration de radon trop élevée.

Le radon est un gaz radioactif se trouvant à l’état naturel dans l’environnement. Il est invisible, inodore et insipide et émet des rayonnements ionisants. Le radon est la première cause du cancer du poumon chez les non-fumeurs. On estime que 16% des cas de cancer du poumon impliquent le radon. L’exposition à des concentrations élevées de radon dans l’air intérieur augmente le risque de développer un cancer du poumon. Le risque de cancer dépend de la concentration de radon et de la durée de l’exposition. Conjuguée au tabagisme, l’exposition au radon peut accroître considérablement le risque de cancer du poumon. Si les concentrations de radon dans votre maison dépassent la directive canadienne de 200 Bq/m3, Santé Canada recommande de diminuer les concentrations de radon dans votre maison. La façon de prévenir ce risque consiste à mesurer ce gaz à la maison et à prendre des mesures correctives lorsque les niveaux sont trop élevés. Un système d’atténuation du radon peut être installé en une journée seulement et, dans la plupart des maisons, diminuera les concentrations de radon de plus de 80 %, et ce, pour le même prix que d’autres réparations résidentielles courantes.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.