Le compostage domestique – une pratique simple et écologique

Face à la problématique des changements climatiques, il devient de plus en plus important de réduire la quantité de déchets qui est entassée chaque jour dans les sites d’enfouissement. Les matières organiques représentent environ 35% de nos ordures ménagères et sont trop souvent jetées avec le reste de nos déchets. Le compostage domestique est donc une technique écologique qui permet de réduire les ordures ménagères, tout en permettant de fabriquer une matière riche et fertile, qui enrichit les sols et favorise la croissance des végétaux.

compost

Qu’est-ce que le compostage ?

Le compostage est une méthode simple, naturelle, économique et écologique qui permet de transformer les matières organiques du jardin et de la maison en un engrais riche et fertile. La transformation des déchets organiques en compost est effectuée grâce aux micro-organismes, insectes et vers et s’effectue en quatre à douze mois.

Le compostage peut s’effectuer dans son jardin ou même sur son balcon. En effet, il suffit d’un mètre carré d’espace pour avoir son propre composteur. Hormis l’achat ou la fabrication du composteur, le compostage n’engendre aucune dépense. Il consiste simplement à mélanger des matières brunes (telles que les feuilles mortes, le marc de café ou le riz) avec des matières vertes (telles que le gazon, les fruits ou les légumes). Le compostage est donc une pratique accessible à tous.

Pourquoi composter ?

Au Québec, chaque habitant produit en moyenne 750 kg de déchets par an, ce qui représente une totalité de six millions de tonnes de déchets chaque année. La plupart de ces déchets sont entassés dans des sites d’enfouissement à l’extérieur des villes. Ces sites consistent en de véritables collines de déchets et il est grand temps de les réduire.

Un quart de nos ordures est constitué de matière organique. Cela représente environ 200 kg par an pour chaque Québécois. Lorsque ces déchets sont jetés dans une poubelle ménagère, ils sont enfouis avec le reste de nos ordures. Composter permet de réduire la taille de nos sacs à ordures et donc, diminuer l’enfouissement de nos déchets. Ainsi, le compostage entraine une diminution des frais associés à la collecte des déchets et des émissions en CO2 puisqu’il limite les déplacements des camions de collecte des ordures.

De plus, le compost est une matière riche et fertile qui enrichit le sol. Il sert d’engrais naturel et favorise la croissance des plantes ainsi que leur durabilité. Lorsqu’il est enfoui avec les autres déchets, le compost est alors gâché alors qu’il pourrait servir dans le jardin.

Que mettre dans son compost?

Toutes les matières organiques ne peuvent pas être compostées. Voici les matières du jardin et de la cuisine que l’on peut placer dans son compost :

Dans la cuisine :

-Le marc de café
-Les feuilles de thé
-Les épluchures
-Les fruits et légumes (crus ou cuits)
-Les pâtes
-Le riz
-Le pain
-Les coquilles d’œuf
-Les noix

Dans le jardin :

-Plantes, feuilles et fleurs fanées
-Les mauvaises herbes
-Le gazon
-La paille
-Les copeaux de bois

Certaines matières sont cependant à éviter, comme par exemple :

-La viande
-Les produits laitiers
-Les plantes malades
-Les plantes traités avec des produits nocifs
-Les cendres
-Les coquilles d’huitres

Les matières animales peuvent être à l’origine de produits néfastes pour l’homme, tels que l’E. Coli ou les salmonelles. Des températures élevées permettent de détruire ces pathogènes. Le compostage de gros volume, c’est-à-dire industriel ou collecté par les municipalités, fait en sorte de détruire ces bactéries, mais ce n’est pas possible pour le compostage domestique. C’est pourquoi il faut éviter de placer des résidus de source animale dans son compost.

Le compostage au Québec

En ville, de plus en plus de quartiers proposent un service de compostage domestique. Par exemple, à Montréal, plus de 410,000 logements y ont accès. Le compost est alors utilisé pour les jardins ou redistribué gratuitement aux Montréalais chaque automne.

Il existe aussi des sites de compostage communautaire où des composteurs sont installés dans des lieux publics. Il en existe onze au Québec. Il est possible de trouver en ligne s’il existe un site de compostage près de chez vous.

Certaines villes, comme la ville de Québec, proposent même des formations gratuites sur le compostage. Il est également possible dans certaines municipalités d’obtenir une aide financière pour l’achat d’un composteur. Renseignez-vous !

Par Caroline Foucher

Sources :

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7237,75371902&_dad=portal&_schema=PORTAL
https://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/matieresresiduelles/compostage/index.aspx

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.