Josiane K. Pouliot et François Lafortune : Les changements climatiques et la gestion municipale: le cas de la Ville de Magog

Josiane K. Pouliot et François Lafortune : Les changements climatiques et la gestion municipale: le cas de la Ville de Magog

Scène principale, dimanche 29 septembre 2019, 11 h

Josiane K. Pouliot, coordonnatrice division Environnement, Ville de Magog, est Géographe de formation (Université Concordia) et diplômée du programme de maîtrise en environnement (M. Env.) ainsi que du diplôme de deuxième cycle en gestion de l’environnement (DGE) de l’Université de Sherbrooke. De 2010 à 2015, elle a occupé les fonctions de coordonnatrice en environnement pour la municipalité d’Austin où elle a mené des projets d'envergures, entre autres : Le Plan d'action pour un aménagement de quartiers durables, découlant d’un long processus de planification stratégique  participative. Ce projet a d’ailleurs remporté le prix des collectivités et quartiers durables de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) en 2016. Josiane a également cumulé de l’expérience dans le domaine de l’aménagement du territoire, de la gestion des ressources naturelles, de l’urbanisme, en gestion de projets et dans le milieu industriel. Josiane est actuellement la coordonnatrice de la Division environnement de la Ville de Magog.

François Lafortune,  expert climatique, est chargé de cours au Centre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE) de l’Université de Sherbrooke en GES et changements climatiques ainsi qu’en chimie de l’environnement. Il est également spécialisé en accompagnement d’organisations (PME, municipalités, etc.) pour la réalisation d’inventaires et de plans de réduction d’émissions de GES, ainsi qu’en innovations technologiques liées à la gestion des matières résiduelles (ex. verre, plastiques mixtes) et au développement durable. Il est détenteur d’un doctorat en chimie analytique et il a été professeur de chimie universitaire pendant près de 10 ans, avant de se réorienter vers la gestion des matières résiduelles pour le compte d’organisations publiques et privées au Canada et aux États-Unis.

  • Changements climatiques 101
  • Adaptation vs atténuation
  • Inventaire et plans d’action GES en milieu municipal
  • La gestion des matières résiduelles : le pourquoi c’est important et quel lien avec les émissions de GES
  • Comment une Ville s’y retrouve ?
  • Par quel bout prendre le porc-épic ?
  • La responsabilité collective

Le Québec s’est doté de cibles de réduction d’émissions de GES claires et ambitieuses d’ici les prochaines décennies. Ces cibles de réduction sont cohérentes avec celles de plusieurs pays développés dans le monde.

Or voilà plus de 12 ans depuis que la Ville de Magog s’est engagée à réduire ses émissions de GES et à mieux s’adapter aux changements climatiques en constante évolution. Afin d’évaluer les principales sources d’émissions de GES sur son territoire et d’élaborer un plan pour atténuer ces émissions, elle a réalisé un inventaire GES ainsi qu’un plan d’action visant la réduction de ses émissions. Plus 50 actions de réductions d’émissions de GES ont notamment été mises en place ou sont en cours de réalisation; pour la Ville de Magog, les actions posées à l’égard des GES s’inscrivent dans le contexte plus large de son engagement pour le développement durable.

Cette présentation rappellera certains concepts clés en matière de changements climatiques et mettra en évidence des initiatives et pratiques inspirantes mises de l’avant par la Ville de Magog pour réduire ses émissions de GES et pour augmenter sa résilience et celle de ses citoyen(ne)s face à l’un des plus grands défis mondiaux des prochaines décennies.

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.